Delphine : Mais quand même, je crois que des douleurs comme ça, ce n’est pas normal…

Quand je fais du sport, je ressens des douleurs dans les muscles. Comme des grosses courbatures. Et plus je fais du sport, et plus les douleurs viennent vite. A la fin, c’est même pendant l’activité.

A un moment, j’ai voulu m’inscrire pour faire de la gym dans mon village. Je n’ai pas tenu un trimestre !
Je me demande si je manque de quelque chose, s’il y a un problème au niveau de mes muscles.
Par exemple, la dernière fois où j’ai aidé à faire un déménagement, après j’avais des courbatures énormes.
Une fois aussi, j’ai fait un stage d’acrobatie avec mon mari. Le lendemain, j’avais tellement de courbatures que j’osais à peine aller aux toilettes. J’avais trop de mal à me relever. Alors que mon mari a eu quelques courbatures aussi, mais rien à voir.

Je n’ai jamais vraiment consulté pour ça. J’en ai parlé à mon médecin, mais pour lui c’est que je n’ai pas l’habitude de faire du sport, alors j’ai des courbatures. Mais quand même, je crois que des douleurs comme ça, ce n’est pas normal.

Et j’ai remarqué que ma fille a la même chose. Elle a 12 ans et depuis 2 ou 3 ans, elle se plaint de douleurs quand elle a fait une activité physique. J’ai peur qu’elle soit comme moi. Mes autres enfants n’ont pas ce souci.

J’aimerai bien pourtant, faire du sport. A 44 ans et après 4 enfants, j’ai les dessous de bras qui se relâchent, le ventre aussi. J’ai de la chance, j’ai toujours été fine mais je sens bien qu’en prenant de l’âge mon corps se relâche. J’aimerai trouver des activités douces pour pouvoir prendre soin de moi sans souffrir.

Jusqu’à la troisième grossesse, ça allait, mon ventre revenait comme avant. Mais à la quatrième grossesse, à 35 ans, ça y est, ça se voit.

J’ai un regret quand je vois mes copines qui reviennent de la salle de sport, elles sont bien et ça me fait envie. Comme je ne peux pas faire comme elles, je me suis tournée vers autre chose : le culturel. Je fais du théâtre. C’est bien pour se vider des émotions… mais ce n’est pas pareil que du sport.

Prendre soin de son corps, c’est important. J’ai eu une année très difficile avec pleins de soucis. J’avais oublié mon corps. Je m’étais oubliée tout court.
J’ai eu un arrêt de travail dernièrement et j’avais des acouphènes. Je ne pouvais pas écouter la radio ou être dans le bruit. J’ai passé beaucoup de temps à me promener seule avec mon chien. J’ai fait de longues marches, et ça m’a fait un bien fou. Ça m’a beaucoup aidé.

Envie de recevoir mes conseils pour être mieux dans votre corps et dans votre tête grâce au sport et rester motivée ?

Inscrivez-vous aux Capsules d’énergie, la newsletter de Celles qui bougent

Leave a Reply